moinillon au quotidien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 25 mars 2020

sagesse odessite

Vidéo :


Abraam Wolf, Grand rabbin d'Odessa et du Sud de l'Ukraine.

dimanche 1 mars 2020

PEUT-ON ÊTRE CONTAMINÉ PAR LE CORPS ET LE SANG DU CHRIST ?

L’épidémie du coronavirus a appelé de nombreux commentaires, particulièrement dans le monde catholique-romain, mais aussi dans l’Orthodoxie, relativement aux dangers auxquels exposerait la sainte Communion. Aussi, ne doit-on pas se poser cette question : Peut-on être contaminé par le Corps et le Sang du Christ alors qu’il est dit dans la prière аprès la Communion, que les Saints Dons nous apportent la guérison de l’âme et du CORPS ? Comme l’a dit récemment le patriarche Daniel de Roumanie : « la Sainte Eucharistie n'est pas et ne peut jamais être une source de maladie et de mort, mais une source de vie nouvelle en Christ, de pardon des péchés, de la guérison de l'âme et du corps… » https://basilica.ro/cuvant-pastoral-pentru-intarirea-in-credinta-si-in-comuniune-euharistica-patriarhul-daniel/
Au cours d’une précédente épidémie, un vieux prêtre grec, aumônier des hôpitaux, avait déclaré : « Je n’ai jamais vu dans ma carrière une seule personne infectée après avoir reçu les saints Dons ! » Répondant aux réticences de ceux qui craignent vénérer les icônes, le patriarche Daniel a ajouté : « De plus, lorsqu’ils embrassent les icônes sacrées, les croyants qui ont une foi forte et vivante n'ont pas peur de tomber malades, mais ils se réjouissent de la prière et de la bénédiction des saints représentés sur les icônes. »

Cela dit, il serait opportun que tous les Orthodoxes, à l’instar des Roumains, introduisent des demandes spéciales dans l’ecténie instante au cours de la sainte Liturgie, pour la protection contre la maladie et pour les malades eux-mêmes. L’évêque Silouane (évêché roumain d’Italie) a fait les recommandations suivantes https://orthodoxie.com/message-de-leveque-silouane-au-sujet-de-la-propagation-du-coronavirus-en-italie/ à ses fidèles :
— Tracer quotidiennement le signe de croix sur eux-mêmes, ainsi que sur leurs enfants, ainsi que sur leur nourriture et leur boisson, à la maison et sur le lieu de travail.
— Oindre leur propre personne et leurs enfants, quotidiennement, avec l’huile du sacrement de l’huile sainte, pour la guérison de l’âme et du corps, en faisant avec elle le signe de croix sur le front, à la base du cou et sur les mains.
— Boire, chaque matin, à jeun, de l’eau bénite et asperger avec celle-ci son logement, en traçant le signe de croix.  [S. Luc, le chirurgien de Simféropol disait de façon caractéristique : « je vous recommande l’eau bénite, non en tant qu’archevêque, mais en tant que médecin ! » ndt]
— Avoir la conviction que, chaque fois qu’ils communient au saint corps et au saint sang du Christ Sauveur, ils le font pour la guérison de l’âme et du corps.
— Réciter fréquemment le « Notre Père », en pensant à tous ceux qui souffrent ou qui sont envahis par l’anxiété et la peur.
— Invoquer le nom du Seigneur pour qu’il nous défende et nous aide, en disant sans cesse : Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, aie pitié de nous et de tout Ton monde.
— Lire, dans la mesure du possible, le canon d’intercession à la Mère de Dieu, en commémorant les malades, avec la conviction que la très sainte Mère de Dieu est une assistante empressée.

Là où se trouvent des saintes reliques, il convient que le clergé bénisse le peuple avec le coffret les contenant, en traçant le signe de la croix avec dans les quatre directions. »

Outre ce que dit au sujet de la prière Mgr Silouane, on peut ajouter que les psaumes sont d’un grand secours en cas d’épidémies. S. Arsène de Cappadoce (†1924), avait attribué les Psaumes 50 et 85 (numérotation des Septante) à la protection contre celle-ci.

Il est également utile de rappeler ici le secours des saints. À titre d’exemple, une épidémie de choléra avait frappé la Russie en 1830. Le 25 septembre, jour de la fête de S. Serge de Radonège, le métropolite Philarète de Moscou avait célébré en la cathédrale de la Dormition « un office d’intercession avec des prières dites à genoux pour la cessation de l’épidémie dans la patrie », après quoi une procession s’est déroulée à travers toutes les églises du Kremlin. Dans la « feuille d’information sur le choléra N°5 » http://www.pravoslavie.ru/128870.html éditée à cette occasion, nous lisons : « les habitants de Moscou, avec attendrissement, se sont adressés au saint (i.e. S. Serge) qui, au cours des siècles, a veillé sur sa patrie terrestre, la gardant de tous les malheurs, et il a écouté, semble-t-il, leurs prières ardentes : en ce jour, le nombre des morts à Moscou a été nettement inférieur à celui même des époques prospères. La prière du juste a une grande efficacité (Jacques 5, 16). » Autre exemple, une épidémie de peste cessa au XVIIIe s. sur le Mont-Athos, après que les moines eurent invoqué le saint grand-martyr Charalampe.

Cette épidémie survient alors que les « gens mangent, boivent, achètent, vendent, plantent, bâtissent » (cf. Lc 17,28), et tandis que la mort, « évacuée » de toute la civilisation contemporaine, se présente soudainement. Peut-être est-ce là un appel à la pénitence (en grec « metanoia », changement de mentalité) et à reconsidérer ses intérêts dans la vie ainsi que prendre conscience de la fragilité de notre existence ?

Les lignes qui précèdent n’ont pas pour but, cela est évident, de négliger les mesures prophylactiques dictées par les autorités, mais de rappeler que « сeux qui mettent leur confiance dans le Seigneur sont redoutables à leurs ennemis, ils sont dignes d’admiration, car ils regardent en haut » (Anavathmi 6e t.).

Contribution  de BLC en lien avec le billet précédent.

dimanche 16 février 2020

histoire d'archontes


Un « archonte du patriarcat œcuménique » est un titre honorifique conféré par Iznogoud («Je veux être Pape... avec le pape»).
Un article instructif sur les « archontes du patriarcat œcuménique » (ou « ordre du saint-apôtre-André »), fondé en mars 1966 par un prédécesseur d'Iznogoud.
À savourer en russe :
spzh.news/ru/zashhita-very/68670-komu-sluzhat-arkhonty-konstantinopolyskogo-patriarkhata

En français sur le site de Claude, qui a beaucoup de courage pour traduire tant de textes de différentes langues :
orthodoxologie.blogspot.com.

mardi 4 février 2020

sagesse et/ou enseignement


... « Les enseignants, les pasteurs et les amis apportent souvent un peu de perspicacité ou de sagesse qui nous aide à résoudre nos problèmes et à être en paix avec les diverses circonstances et réalités gênantes de notre vie et de nos relations. Cependant, le danger survient lorsque le conseiller commence à penser qu'il ou elle a nécessairement la sagesse ou la perspicacité dont l'autre a besoin. Lorsque cela se produit, toutes sortes d'enfer se déchaînent - et je le dis bien littéralement. »
Archiprêtre Michael Gillis


Lire la suite sur : orthodoxologie.blogspot.com

samedi 23 novembre 2019

Que diable allait-il faire dans cette galère ? *

* Les Fourberies de Scapin, II, 7

Source : orthodoxe-ordinaire.blogspot.com/2019/11/pour-dire-la-verite.html

mardi 29 octobre 2019

как справиться с разочарованием в церковной жизни


Игумен Петр (Мещеринов): «Двадцать лет хожу в храм, а толку нет»: как справиться с разочарованием в церковной жизни
Conférence de l'higoumène Piotr (Mestcherinov), hier soir à Moscou : « Cela fait 20 ans que je fréquente l'église, mais je n'en tire pas de profit » : Comment parvenir à vaincre sa déception de la vie dans l'église ?


Une petite heure d'exposé (jusqu'à 54:00) et le reste sous forme de questions - réponses.
Pour résumer, une remise en question de nos pratiques religieuses contemporaines (l'ascèse, les Vigiles...), et en passant on écorche les grands noms du XIXe s. (st Ignace, st Théophane le Reclus) et d'autres, pour louer des grands auteurs de la tradition protestante (V. Weigel, Gerhard Tersteegen). Je veux bien, mais c'est facile de critiquer (enfin, il est tout de même un peu exilé à 50 km de Moscou) sans donner de solution pour résoudre les « problèmes ».

jeudi 17 octobre 2019

Irène Moukhina

Vidéo : ИРИНА МУХИНА - о роли капитала в современной экономике


Interview sur Radio Radonezh.

lundi 7 octobre 2019

néopensée

Vidéo : nnnnnnn


Oleg Komolov est un brillant enseignant en économie, néomarxiste, comme on dit aujourd'hui (sans doute parce que l'expérience tragique du XXe siècle nécessite une adaptation). J'aime bien les gens brillants, mais pourquoi donc faire l'impasse sur les persécutions religieuses du XXe s. ? Effrayant de constater qu'on oublie si vite...

La deuxième vidéo, nettement plus longue, oppose le même Oleg Komolov au P. Stakhiy Kolotvine, un jeune prêtre brillant lui aussi, dans une émission intitulée « Discussion avec un athée », de la chaîne de télévision orthodoxe SPAS.

Vidéo : НЕ ВЕРЮ! СВЯЩЕННИК СТАХИЙ КОЛОТВИН И ДОЦЕНТ РЭУ ИМ. ПЛЕХАНОВА ОЛЕГ КОМОЛОВ


Commentaire a posteriori d'O. Komolov :
«На следующий день после моего ролика о богатстве церкви на канале Спас вышел записанный ещё два месяца назад диалог со священником. Вижу в этом божий промысел:)
Виртуозный видеомонтаж, который сдвинул временные пропорции в пользу моего собеседника, при просмотре постоянно создавал впечатление, будто я пришёл к батюшке на проповедь и изредка прерываю его вопросами.»

samedi 5 octobre 2019

leçon

Vidéo : Стив Джобс. Гениальная речь о смысле жизни и не только

Juin 2005 : Steve Jobs prononçait un discours testament devant les étudiants de l'université de Stanford, en Californie.
Traduction en français :
www.lepoint.fr

vendredi 26 juillet 2019

des filles dans le sanctuaire ?

Vidéo : "Девочка в алтаре" - мое мнение


Réaction courageuse du Père Georges Maximov.

jeudi 25 juillet 2019

« Vole dans les hauteurs, combattant illustre ! »


Réaction du boxeur portoricain Subriel Matias (à droite) après la mort du boxeur russe (Lezghien) Maxime Dadashev (à gauche), mort au combat (de boxe) il y a deux jours :

« Personne n'est prêt à mourir sur le chemin de ses rêves et ses objectifs. Nous, boxeurs, sortons simplement sur le ring, en pensant au bien-être de la famille, sans même réfléchir à quel point c'est pénible et dangereux.
Vole dans les hauteurs, combattant illustre ! Dieu seul connaît la raison véritable des choses. Je te respecterai toujours. Repose en paix, Maxime Dadashev ! »

Sale métier, mais grandeur d'âme...

Lire la suite...

jeudi 20 juin 2019

cuculisation forcée

Un très bon article de Yves Michaud intitulé : « Engagement ou cuculisation de l’art contemporain ? L’art contemporain, empire du balourd. » sur le dernier livre de la philosophe Carole Talon-Hugon : L’art sous contrôle. À RECOMMANDER !
Et aussi une interview de Carole Talon-Hugon.

jeudi 30 mai 2019

chelou le cheriarpat

« ... C'est pour cette raison qu'il est bien compréhensible que la majeure partie du peuple ukrainien désire se libérer d'une Église [l'Église d'Ukraine dépendant du Patriarchat de Moscou] qui aide et même sert les intérêts d'un État se trouvant en conflit avec l'Ukraine. » Dixit :

Quand une Église n'est plus une Église locale (celle d'Istanbul, par exemple), elle ne fait plus rien sur son territoire, et donc s'occupe de politique — il faut bien s'occuper dans la vie. Mais bon, on n'est pas obligé de dire des âneries.

...Не забывайте о последних социально-политических изменениях, которые создали новые условия. Кроме независимости страны и создания нового государства Украина в 1991 году, после аннексии Крыма в 2014 году условия для российского присутствия в Украине стали еще более сложными. Шокирующие политические события, в связи с которыми были сформированы новые, совсем другие геополитические условия, сделали присутствие Московского патриархата (в Украине, - ред.) нежелательным и наносящим ущерб интересам украинской нации и единству украинского народа. По этой причине вполне понятно, почему большая часть украинского народа желает церковного освобождения от церкви, которая помогает или даже служит интересам государства, которое находится в конфликте с Украиной ", - подчеркнул патриарх Варфоломей.

(source)

vendredi 3 mai 2019

réflexion sur la patrie


Olga Lazareva, de Moscou fait partie des « Vitiaz ».
Emprunté au dernier numéro de KOСТЕР (292, avril 2019)

mercredi 10 avril 2019

du mensonge étatisé

« Il y a vingt ans, le 24 mars 1999, treize États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), dont les États-Unis, la France et l’Allemagne, bombardaient la République fédérale de Yougoslavie. Cette guerre dura soixante-dix-huit jours et se nourrit de bobards médiatiques destinés à aligner l’opinion des populations occidentales sur celle des états-majors. » ...

Si c'est le Monde diplomatique qui l'écrit, vingt ans après...
Lire la suite de l'article proposé par BLC : https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/HALIMI/59723

PDF : Bombarbement_Serbie_Monde_diplomatique_avril_2019.pdf
Ah, si les «occidentaux» pouvaient faire pénitence, comme nous le faisons ce jeudi avec saint André de Crète !

mercredi 6 mars 2019

Hannah Arendt

Vidéo : Hannah Arendt "Zur Person" Full Interview (with English subtitles)


L'auteure ( ;) ) de Les Origines du totalitarisme Hitler-Staline (1951)

mardi 5 mars 2019

Quilucru ?

Vidéo : nnnnnnn

vendredi 11 janvier 2019

nativités

Vidéo : Короткометражный фильм «Быть»

mardi 18 septembre 2018

système


Exposition de la doctrine de l'Église catholique orthodoxe
(accompagnée des différences qui se rencontrent dans les autres Églises chrétiennes),
par Wladimir Guettée, prêtre et docteur en théologie de l'Église orthodoxe de Russie.
Paris, Saint-Pétersbourg, Londres, 1866.
Paris, Fischbacher et Bruxelles, Félix Callewaert père, 1884.

vendredi 7 septembre 2018

devoir de réponse

Правила святых апостолов

« Le Patriarcat de Constantinople va autoriser un second mariage pour les prêtres »
C'est le titre de l'info publiée par Père Yannick il y a quelques jours sur orthodoxie.com.
On pourra déguster l'information sur le site indiqué.

Pourtant, hier on fêtait le saint métropolite Pierre de Kiev et Moscou (transfert de ses reliques), qui avait une approche quelque peu différente de la question.

Dans la Vie de ce grand hiérarque (voir suite du billet, en russe), on peut lire que parmi les trois épîtres qui ont été conservées, la première — qui nous intéresse plus particulièrement —  :

« (Elle) s'adresse aux prêtres, les incitant à remplir leur mission pastorale de façon digne, de conduire leurs enfants spirituels avec enthousiasme. Le message se termine par l'exposé des règles canoniques de l'Église à propos des prêtres veufs : en vue de les protéger des reproches et des tentations, il leur est proposé de s'installer dans des monastères, quant à leurs enfants ils doivent être éduqués dans les écoles monastiques. »

On comprend bien que le XIVe siècle c'est la préhistoire, mais que dirait-on du Ier siècle ?
Le 26e canon des Apôtres (Οἱ κανόνες τῶν Ἁγίων Ἀποστόλων), quant à lui, précise :
« Nous ordonnons que parmi les membres du clergé qui ne sont pas mariés, seuls les lecteurs et les chantres peuvent se marier. »
(Повелеваем, чтобы из вступивших в клир безбрачными, могли вступать в брак одни только чтецы и певцы. Ср. VI Всел. 3, 6, 13; Анк. 10; Неокес. 1; Карф. 20.)
Ce qui est évidemment pratiqué dans toutes les Églises orthodoxes jusqu'à nos jours. Il semble clair, nonobstant tout le respect dû à la hiérarchie, que si ni les diacres, ni les prêtres (ni les évêques, bien sûr) ne peuvent se marier après l'ordination, il est d'autant moins envisageable de se REmarier...

Lire la suite...

- page 1 de 20