moinillon au quotidien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 mars 2019

degré XVI, XII

Lestvitsa

Le moine pauvre est maître de l'univers entier, parce qu'il place tous ses soins et toutes ses inquiétudes dans le sein de la Providence, et que par la confiance ferme et entière qu'il a dans le Seigneur, il rend tous les hommes ses sujets et ses serviteurs. Ce ne sera donc point aux hommes qu'il s'adressera dans ses nécessités et dans ses besoins, et les secours qu'il en recevra, il pensera ne les tenir que de la main du Seigneur.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

samedi 23 mars 2019

degré XVI, XI

Lestvitsa

La pauvreté religieuse est un désaveu formel de tous les soins de la vie et un affranchissement de toutes les inquiétudes temporelles; c'est une voyageuse débarrassée de tout embarras, une observatrice scrupuleuse des préceptes du Seigneur; c'est une heureuse délivrance de toute sorte de chagrins et de peines.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

vendredi 22 mars 2019

degré XVI, X

Lestvitsa

Le moine qui a le malheur d'aimer l'argent, n'est jamais oisif; car sa passion lui rappelle sans cesse ces paroles dont il abuse : Celui qui ne veut pas travailler, ne doit pas manger (2 Th 3, 10); et ces autres paroles : Mes mains ont suffi pour me procurer et à ceux qui vivent avec moi, les choses qui nous étaient nécessaires (Ac 20, 34).

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

jeudi 21 mars 2019

degré XVI, IX

Lestvitsa

J'ai vu des pauvres des biens de la fortune, mais qui étaient très riches des biens de la grâce, oublier entièrement leur pauvreté temporelle en vivant au milieu des personnes qui étaient elles-mêmes pauvres, mais seulement par affection et par volonté.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

mercredi 20 mars 2019

degré XVI, VIII

Lestvitsa

L'avarice commence dans un prétexte de l'aumône; mais a-t-on ramassé, s'est-on fait un trésor d'or et d'argent, la cupidité fait détester les pauvres. Voyez combien sont grandes et vives la sensibilité et la compassion pour les indigents dans le cœur d'un avare, tandis qu'il travaille à devenir riche; mais voyez aussi combien il est devenu dur et insensible à leur égard, depuis qu'il est dans l'abondance.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

mardi 19 mars 2019

degré XVI, VII

Lestvitsa

Mais celui-ci, qui avait généreusement triomphé de la cupidité, ne pouvait-il pas répondre que quiconque a vaincu cette passion, a coupé la racine à toutes les inquiétudes de la vie, et que celui qui en est esclave, ne peut jamais présenter à Dieu des mains pures et innocentes, ni Lui offrir le parfum odoriférant de la prière ?

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

lundi 18 mars 2019

degré XVI, VI

Lestvitsa

Deux hommes se rencontrèrent un jour; c'étaient un avare et un hospitalier. L'avare se mit immédiatement à faire des reproches à celui qui répandait d'abondantes largesses dans le sein des pauvres; il l'accusa de n'avoir ni sagesse ni discrétion.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

dimanche 17 mars 2019

degré XVI, V

Lestvitsa

Ne dis pas que vous n'aimez et que vous ne recherchez les richesses qu'afin de pouvoir secourir les indigents. Rappelez-vous qu'une pauvre veuve avec deux petites pièces de monnaie a conquis le royaume des cieux.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

samedi 16 mars 2019

degré XVI, IV

Lestvitsa

Celui qui pleure ses péchés a même renoncé à son propre corps et ne l'épargne pas, lorsqu'il croit qu'il lui est nécessaire de le faire.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

vendredi 15 mars 2019

degré XVI, III

Lestvitsa

Un avare blâme et viole les préceptes de l'Évangile. Celui qui est possédé de l'amour de Dieu n'est pas dévoré par le désir passionné des richesses, mais s'en sert pour faire d'abondantes aumônes. Il se trompe et veut tromper les autres, celui qui ose dire qu'il aime Dieu et les biens de la terre; car il n'aime pas Dieu. Il est dans la même erreur, celui qui prétend posséder Dieu et l'argent : il ne possède ni l'un ni l'autre.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

jeudi 14 mars 2019

degré XVI, II

Lestvitsa

L'avarice est une véritable idolâtrie; c'est la fille de l'incrédulité. Pour contenter son avidité, elle se sert du prétexte spécieux des maladies et des besoins du corps; c'est pour cela qu'elle ne cesse de menacer la vieillesse de mille nécessités différentes, qu'elle annonce et fait craindre des sécheresses et qu'elle prédit des famines.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

mercredi 13 mars 2019

degré XVI, I

Lestvitsa

La plupart des auteurs recommandables par leur science, après avoir parlé — ainsi que nous venons de le faire — de la chair comme d'un tyran furieux, nous entretiennent de l'avarice, qui est un démon monstrueux et rempli de têtes. C'est donc pour ne pas troubler l'ordre qu'ont suivi ces hommes pleins de sagesse, que nous suivrons la règle qu'ils nous ont tracée. Nous dirons donc, mais en peu de mots, ce qui regarde cette cruelle passion, et nous traiterons de même des remèdes capables de nous en guérir ou de nous en préserver.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De l'avarice et de la pauvreté» 
(О сребролюбии)

mardi 12 mars 2019

degré XV, LXXXVIII

Lestvitsa

Ici se présente une bien grande difficulté. Nous devons faire la guerre à notre corps ? mais, hélas ! ce corps, qui m'est si cher, que j'aime si tendrement, comment pourrais-je l'enchaîner, le juger et le condamner, ainsi que je jugerais et que je condamnerais les vices les plus honteux ? Mais il m'échappe au moment même que je suis près de lui mettre des chaînes; je n'ai pas plus tôt résolu de le juger, que je me réconcilie avec lui, et si je vais quelquefois jusqu'à le condamner, je m'empresse bien vite de lui pardonner. Comment pouvoir haïr ce que la nature m'ordonne d'aimer ? comment serait-il possible de se séparer de ce à quoi l'on doit être éternellement uni ? Pourrai-je faire mourir ce qui doit ressusciter un jour pour vivre avec moi dans les siècles infinis ? par quels moyens me sera-t-il donné de rendre incorruptible ce qui est corruptible de sa nature ? quelles bonnes raisons à donner à celui qui, pour me convaincre, m'en donne qui sont fondées sur l'essence même des choses ? Si j'essaie d'enchaîner mon corps par des jeûnes, je me livre à lui, en le condamnant lorsqu'il ne les observe pas; si, en me préservant des jugements téméraires, je me délivre de son esclavage, la vaine gloire me fait retomber sous sa servitude. Mon corps est tout à la fois et mon ennemi et mon ami, et mon adversaire et mon auxiliaire, et mon persécuteur et mon défenseur. En prends-je soin, le flatté-je ? il devient insolent et se révolte contre moi; le mortifié-je ? il me fait tomber en défaillance; le rétablis-je ? il ne me laisse plus de repos et ne veut recevoir aucune réprimande ? l'affligé-je, il m'expose au dernier malheur ? le ruiné-je d'austérités, je n'ai plus les moyens pour acquérir et pratiquer les vertus : mon corps est un être que je haïs et que j'aime. Mais enfin quelle est donc cette merveille extraordinaire que je trouve en moi ? quelle peut être la raison de ce mélange singulier de mon corps avec mon âme, de ces affections corporelles avec ces affections spirituelles ? Expliquez-moi donc comment il peut se faire que je me chérisse et me déteste en même temps. Mais c'est à toi que je m'adresse, mon pauvre corps, ma pauvre chair, ma compagne inséparable, toi qui es une partie essentielle de moi-même ! Dis-moi, je te prie; apprends-moi, je t'en conjure, ce grand mystère qui m'étonne et me confond; car tu peux seule m'en donner la connaissance que je désire. Raconte-moi, s'il-te-plaît, par quels moyens je peux vivre sans être blessé, en demeurant avec toi; daigne m'apprendre comment je pourrai éviter les dangers nombreux auxquels je me vois exposé chaque jour, à cause de l'union inséparable et nécessaire que j'ai avec toi; car tu ne peux l'ignorer : j'ai promis au Christ de te faire la guerre. Enseigne-moi donc de quelle manière je dois et peux triompher de ta tyrannique domination ; il m'est ordonné d'user de toutes mes forces pour te vaincre et te subjuguer. Alors la concupiscence, que le corps représente, nous donne les réponses suivantes : «Je ne vous dirai pas des choses inconnues; mais je vous raconterai, ô mon âme, ce que nous savons également l'une et l'autre. Je me glorifie d'avoir pour mère l'affection intérieure que je me porte. Je suis bien aise de pouvoir profiter et de jouir de la délicatesse avec laquelle on me traite, et de la négligence avec laquelle on remplit ses devoirs et l'on pratique la vertu, afin de produire au dehors les flammes d'un grand embrasement. Pour causer intérieurement les ardeurs et les feux criminels, je me sers du relâchement dans la piété et du souvenir bruyant des choses passées. Lorsque j'ai bien médité les péchés et les crimes dans lesquels je veux vous faire tomber, j'en viens assez facilement à bout; et, lorsque je vous ai fait tomber dans cet abîme, je vous précipite dans un autre, qui est la mort éternelle causée par l'abattement et le désespoir. La connaissance de ma faiblesse et de la vôtre, me lie entièrement les mains, et la tempérance, les pieds, de manière que je ne peux ni agir ni marcher. L'obéissance parfaite vous délivre absolument de ma tyrannie, et une profonde humilité me donne la mort.»
Quiconque, pour prix de ses travaux, a reçu le don de chasteté, qui est le quinzième degré de la perfection, quoique dans une chair corruptible, est mort et ressuscité tout à la fois, et commence dès ce monde à jouir de la bienheureuse incorruptibilité.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

lundi 11 mars 2019

degré XV, LXXXVII

Lestvitsa

Le démon, pour corrompre notre cœur, a coutume d'exciter des pensées impures dans notre esprit. Nous pouvons les combattre avec avantage, chassons-les par la tempérance, par le mépris et par l'application à toute autre chose.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

dimanche 10 mars 2019

degré XV, LXXXVI

Lestvitsa

Il existe un type d'homme dominé par la passion qui, à tous les crimes dont il s'est noirci, ajoute celui de raconter avec une brutale complaisance les exécrables impudicités et les honteuses intempérances auxquelles il s'est livré.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

samedi 9 mars 2019

degré XV, LXXXV

Lestvitsa

Savez-vous quel est celui qui peut assurer qu'il a vaincu sa chair et triomphé de son propre corps ? c'est celui qui a comme brisé et froissé son cœur. Mais quel est celui qui a brisé son cœur ? vous le trouverez dans celui qui aura fait une abnégation entière; car comment celui qui a fait mourir sa propre volonté, aurait-il pu épargner son cœur ?

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

vendredi 8 mars 2019

degré XV, LXXXIV

Lestvitsa

Repousse l'ennemi, qui, après nous avoir fait tomber dans le péché, nous détourne de la prière, des autres exercices de piété et de la vigilance sur nous-mêmes. Rappelons-nous donc la maxime de celui qui a dit : «Parce que, disait-il, j'ai vu que mon âme était oppressée par la connaissance des péchés que j'ai commis, comme par une cruelle tyrannie. J'ai résolu fortement de me venger des ennemis qui m'ont accablé de maux.» (cf. Lc 18, 5)

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

jeudi 7 mars 2019

degré XV, LXXXIII

Lestvitsa

Les démons cherchent à envelopper notre esprit dans des ténèbres épaisses, et puis, à porter notre cœur à chérir ce qu'ils aiment eux-mêmes. Ainsi, à moins qu'un religieux ne ferme les yeux de son âme à la lumière, le démon ne pourra lui ravir le précieux trésor de l'innocence. Mais c'est surtout de cette manière que le démon de l'impureté nous attaque et nous tente, il répand quelquefois tant de ténèbres dans l'esprit d'un pauvre moine, et par cette obscurité opère une telle confusion et un désordre si affreux dans sa raison, qu'il va jusqu'à lui faire commettre, en présence même de ses frères, des actions et des crimes dont un insensé seul serait capable. Mais qu'arrive-t-il ensuite ? Notre âme revient de sa funeste ivresse, la passion se calme, nous rentrons en nous-mêmes, et nous n'avons qu'à rougir de notre honteux aveuglement, et à gémir sur nos déplorables excès, sur les paroles que nous avons dites, sur les gestes que nous avons faits, sur les actions que nous avons commises, et sur l'état humiliant dans lequel nous nous sommes réduits en présence de tant de témoins. Cependant d'un mal il est plusieurs fois résulté un bien; car il est arrivé que cette honte des pécheurs, en considérant la conduite infâme qu'ils avaient tenue, les a convertis, et les a portés à se corriger de leur passion.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

mercredi 6 mars 2019

degré XV, LXXXII

Lestvitsa

Dans une réunion où je me trouvais, je voyais un moine qui était très appliqué à l'affaire de son salut, et qui y travaillait avec une grande ardeur. Or je remarquai un jour que ce fervent serviteur de Dieu était violemment attaqué par des pensées impures, que ne se trouvant pas dans un lieu propre à la prière qu'il avait coutume de faire pendant ces tentations, il prétexta pour se retirer, des besoins naturels. Il se rendit donc à l'endroit destiné pour y satisfaire, et par une prière des plus ferventes il livra la bataille au démon, et le terrassa. Cependant je lui fis quelques reproches sur sa conduite : «Le lieu, lui dis-je, que vous avez choisi pour prier, ne convient nullement au saint exercice de la prière.» Mais, me répondit-il avec humilité, ne voyez-vous pas, mon père, qu'en choisissant ce lieu pour prier dans le temps que j'étais tenté par des pensées immondes, j'ai mérité d'être purifié de mes propres souillures ?

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

mardi 5 mars 2019

degré XV, LXXXI

Lestvitsa

Aussi conseillons-nous à ceux qui ne savent pas encore prier mentalement, de mortifier leurs corps pendant leurs prières vocales, soit en étendant les bras, soit en se frappant la poitrine, soit en élevant affectueusement et souvent leurs yeux vers le ciel, soit en poussant des soupirs et des gémissements, soit en se tenant à genou : toutes ces mortifications et ces moyens pieux leur procureront de grands avantages. Mais s'il arrive que par la présence de quelque personne, on ne puisse pas se servir de ces pratiques de piété, le démon profite de cette occasion pour nous attaquer, et il n'est pas rare qu'on ne tienne pas ferme contre la tentation; de sorte que par défaut de courage, ou faute de ferveur dans la prière, on chancelle et l'on succombe. Quant à vous, si vous vous trouviez exposé à une pareille épreuve, retirez-vous promptement, sortez de la foule, cachez-vous dans quelque lieu secret, portez jusqu'au ciel les vœux ardents de votre cœur; et, si vous le sentez froid et glacé, élevez les yeux de votre corps pour regarder du moins le ciel, étendez vos bras en forme de croix, afin que, par ce signe salutaire, vous puissiez confondre et terrasser ce nouvel Amalec; appelez à grands cris celui qui, seul, peut vous sauver; pour cela ne vous servez pas de paroles élégantes et étudiées, mais de mots qui respirent l'humilité du cœur et la confiance de votre âme; dites surtout : Aie pitié de moi, Seigneur, parce que je suis faible et languissant (Ps 6,3). Vous sentirez alors la présence du secours du Très-Haut, et, fortifié par ce secours céleste, vous repousserez victorieusement vos ennemis. Or je peux dire que tous ceux qui s'accoutumeront à combattre le démon de cette manière et avec ces armes, remporteront sur lui de promptes et glorieuses victoires. La seule prière du cœur serait capable de nous faire triompher. C'est ainsi que Dieu rend invincibles ceux qui combattent courageusement pour son amour; c'est ainsi qu'Il récompense leurs efforts, et couronne leur bonne volonté.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» 
(О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)

- page 1 de 228