15 h : vénération de la couronne d'épines du Christ à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Nous assistons en famille à l'événement, et nous prosternons devant la sainte relique qui est présentée avec un morceau de la vraie Croix et un clou de la Croix, conservés habituellement au trésor de la cathédrale. Aux côtés des prêtres catholiques – un prêtre orthodoxe portant l'epitrachilion (étole).
Sur la photo : un chanoine de la cathédrale, entouré des chevaliers du Saint-Sépulcre, lors de la procession.

Couronne0010

Au Xe siècle la couronne fut tranférée de Jérusalem à Constantinople. Là, elle fut conservée dans une église du palais de l'Empereur jusqu'à la prise de la ville par les Croisés en 1238. Louis IX, appelé Saint Louis pour sa foi et sa grande piété, l'acquit auprès de Baudoin II, empereur latin, mais ruiné, de Constantinople. C'est avec les plus grandes précautions, afin d'éviter les trahisons et qu'à Dieu ne plût ne pas perdre la couronne d'épines, que celle-ci fut expédiée d'abord à Venise, puis de Venise à Paris. Le 18 août 1239 le roi Saint Louis, accompagné de son frère, porta la relique dans la cathédrale Notre-Dame. C'est en un temps record que fut érigée, de 1243 à 1248, la Sainte-Chapelle, chef d'œuvre de l'architecture gothique, pour la conservation de la couronne. Celle-ci s'y trouvait jusqu'à la Révolution française. En 1804, après la fermeture de la Sainte-Chapelle, la couronne fut transférée au trésor de Notre-Dame à la demande instante de l'archevêque de Paris. La relique est présentée à la vénération publique seulement certains jours particuliers et en des circonstances exceptionnelles (La Couronne ainsi que les reliques du bois de la Croix et d'un clou de celle-ci sont présentés à la vénération des fidèles tous les premiers vendredis du mois (15 h), chaque vendredi du Carême catholique (15 h) et le Vendredi Saint (de 10 à 17 h).

couronne