Aujourd'hui je visite mon ami détenu. Et suis franchement étonné des conditions de vie dans cette « prison ». Il arrive en T-shirt décoré, en bermuda et pieds nus dans des sandales. – Il bronzait ! Les conditions sont ici exceptionnelles, mais les gens qui s'y trouvent sont aussi des gens choisis.
Je me disais même que les conditions sont même plus monacales que dans notre monastère, par exemple. Pas de téléphone, pas d'ordinateurs ni d'internet. Peu de visites : 2 fois deux heures par mois, plus mes visites : 2 heures une fois par mois. Travail, études. En fait des conditions idéales pour une vie de prières...
Faut-il donc commettre un délit pour se retrouver dans des conditions monastiques ?