L'Eglise chrétienne orientale fête le martyre des saints 14 000 enfants martyrs de Béthléem aujourd'hui — 29 décembre selon l'ancien calendrier. En Occident ils sont célébrés le 28 décembre.
En 414 une partie de leurs reliques a été apporté à Marseille par saint Jean Cassien pour son abbaye Saint-Victor.

Sts-innocents-fresque
Le massacre des Innocents — exonarthex de l'église Saint-Sauveur-in-Chora (Istanbul), XIVe s.

Sts-innocents
Icône pour les enfants martyrs de Beslan.


Le pape Jean-Paul II disait juste avant sa mort que le christianisme revivait aujourd'hui le martyre des premiers siècles de l'ère chrétienne.
C'est sans doute vrai. Beslan est un exemple. Quand, par ailleurs, on regarde les magnifiques fresques — début du XIVe siècle — de l'église Saint-Sauveur-in-Chora d'Istanbul (Turquie) — illustration ci-dessus —, on comprend mieux les racines chrétiennes de ce pays, et on comprend mal que les Turcs se regroupent pour exiger le déplacement du patriarcat de Constantinople en Grèce. Quant aux chefs-d'œuvres chrétiens du Kosovo, détruits au XXe siècle par des sauvages pour effacer toute mention de la culture chrétienne dans le pays...
Pour ce qui est du christianisme occidental, lorsque il n'est pas attaqué de l'extérieur, il s'autodétruit.

« Petits enfants martyrs de Béthléem et de Beslan, priez pour nous tous !»