Jean de Cronstadt

La prière qui se fait par contrainte engendre la bigoterie, rend l'homme incapable de s'occuper de choses où la réflexion est nécessaire. Elle le remplit de mauvaise volonté même pour les fonctions dont il est investi. Pour éviter ce malheur de la bigoterie pharisaïque, il faut prier de bonne volonté, avec énergie, avec cœur. Garde-toi de prier le Seigneur ni à cause du chagrin, ni à cause de la nécessité (c'est-à-dire par contrainte) : car Dieu aime celui qui donne avec joie(2 Cor 9,7) .

Ma vie en Christ de saint Jean de Cronstadt