Jean de Cronstadt

Ne néglige pas la prière, si même tu avais passé toute la journée à travailler. Ne pense pas à la fatigue une fois que tu as commencé à prier; dis avec ferveur au Seigneur tout ce que tu veux Lui demander, et considère ta prière comme une œuvre obligatoire prescrite par Dieu. Il y a un proverbe russe qui dit : « La besogne une fois entamée, ne dis pas que tu n'en peux plus. » L'Évangile exprime la même idée en disant : celui qui met la main à la charrue ne doit pas regarder derrière soi (cf. Luc 9, 62). S'il t'arrive le soir de faire ta prière d'un cœur distrait, si tu n'y mets pas toute la force de ton âme, il t'arrivera souvent de ne pas pouvoir t'endormir jusqu'à ce que tu aies, à force de larmes, expié ta faute devant le Seigneur. Sans doute ces scrupules n'arrivent pas au plus grand nombre, mais ils sont fréquents chez ceux qui ont acquis un certain degré de perfection dans la vie spirituelle. Garde-toi donc bien de mettre ta chair au-dessus de Dieu, et méprise, pour Le servir, le repos même de ton corps.

Ma vie en Christ de saint Jean de Cronstadt