maxime le confesseurQui garde son corps à l'abri du plaisir comme de la maladie
s'en fait un auxiliaire au service des biens supérieurs.
Maxime le Confesseur : Première centurie sur l'amour