maxime le confesseurSi quelqu’un t'a outragé, ou marqué quelque mépris, prends garde aux calculs de la colère, de peur que, à la faveur de ton amertume, ils ne te séparent de l’amour pour t'établir dans les régions de la haine.
Maxime le Confesseur : Première centurie sur l'amour