maxime le confesseurQuel est, dans cette génération, celui qui, complètement libéré, des représentations passionnées, a été jugé digne, de l'oraison pure et immatérielle, signe du moine intérieur ?
Maxime le Confesseur : Quatrième centurie