монахChronios et Paphnuce
Et ces hommes nous disaient encore ceci : « Lorsque tu vois quelqu'un irrégulier dans sa conduite et persuasif en parole, souviens-toi du démon conversant, selon l'Écriture, avec le Christ et du témoignage qui dit : Le serpent était le plus avisé de tous les animaux de la terre. Pour lui, la prudence tourna plutôt en dommage, parce qu’une autre vertu ne lui avait pas fait cortège, car il faut que celui qui est fidèle et bon pense ce que Dieu donne, qu’il dise ce qu’il pense et fasse ce qu’il dit. Si en effet la vie ne concorde pas avec la vérité des paroles, c’est, selon Job, du pain sans sel qui ne sera nullement consommé, ou qui, consommé, conduira ceux qui le mangent à un malaise. » Car, est-il dit : Est-ce qu’on mangera du pain sans sel ? Est-ce qu’il y a du goût dans des discours vides qui ne sont pas remplis du témoignage des œuvres ?
évêque Pallade
: vies d'ascètes et de Pères du désert