монахChronios et Paphnuce
Donc, parmi les causes de ces abandonnements, l’une est en vue de la vertu cachée, afin qu’elle soit manifestée, comme celle de Job, Dieu négociant avec lui et disant : « Ne rejette pas mon jugement, ne pense pas que j’ai négocié avec toi autrement que pour que tu apparaisses juste. » En effet, tu m’étais connu, à moi qui vois les secrets et, pendant que tu étais ignoré des hommes, au moment où l’on supposait que tu me servais pour la fortune, j’ai amené le contretemps, j’ai moissonné ta fortune, afin que je leur montre ta résignation reconnaissante. L’autre cause est en vue de la ruine de la superbe, comme dans le cas de Paul. En effet, Paul fut abandonné, en butte à des contretemps, à des soufflets et à diverses afflictions, et il disait : « Il m’a été donné une épine dans la chair, un ange de Satan pour me frapper à coup de poing, afin que je ne me prévale pas. » Peut-être, au milieu de ses miracles, le repos, le succès et l’honneur qui lui arrivait l’auraient-ils jeté tout bouffi de vanité dans un orgueil diabolique.
évêque Pallade
: vies d'ascètes et de Pères du désert