монахCeux et celles d'Antinoé
Pareillement, dans cette ville d’Antinoé, nous avons trouvé un moine qui préférait ne pas recevoir l’ordination sacerdotale et qui avait été amené là à la fin d’un service militaire de peu de durée. Il passa vingt années dans l’ascèse en ayant ce genre de vie : il demeurait auprès de l’évêque de la ville, mais il était si humain et miséricordieux qu’il circulait la nuit et prenait en pitié ceux qui étaient dans le besoin. Il ne négligeait ni prison, ni hôpital, ni pauvre, ni riche, mais il aidait tout le monde, donnant aux uns des monitions sur la compassion parce qu’ils étaient sans entrailles, se mettant au-devant des autres, apaisant ceux-là, fournissant aux autres des nourritures et des vêtements.
évêque Pallade
: vies d'ascètes et de Pères du désert