монахLe lecteur calomnié
L’évêque la donna donc au lecteur, pensant que le jeune homme resterait assidu près de la jeune fille et que, d’ailleurs, on ne pouvait plus lui interdire d’être intime avec elle. Le jeune homme l’ayant donc reçue de l’évêque et du père, la confia à un monastère de femmes et pria la diaconesse de la communauté de l’assister jusqu’à son accouchement. Or, en peu de temps furent accomplis les jours pour accoucher. Vint l’heure critique, gémissements, douleurs de l’enfantement, souffrances du travail, visions infernales, mais l’enfant ne s’engageait pas. Passa le premier jour, le second, le troisième, le septième : la femme, souffrant les supplices de l’enfer, ne mangeait pas, ne buvait pas, ne dormait pas, mais poussait des cris en disant : « Malheur à moi, misérable, je suis en danger pour avoir calomnié ce lecteur. »
évêque Pallade
: vies d'ascètes et de Pères du désert