mnikhEn introduction à une nouvelle série de sentences quotidiennes extraites des 137 chapitres ou méditations spirituelles, nous proposons ci-dessous un résumé de la Vie de Saint Grégoire le Sinaïte, qui est fêté le 8 août (21 août selon le calendrier civil).

Saint Grégoire le Sinaïte naquit dans les années 1260 et mourut au mont Paroria, près de la ville actuelle de Bourgas, en Bulgarie, le 27 novembre 1346. Moine, théologien, mystique, il fut le plus éminent des défenseurs médiévaux de l'hésychasme.
Après s'être fait moine à Chypre, Grégoire rejoignit l'une des communautés du Mont Sinaï. Il parcourut longuement la Terre sainte et pratiqua l'hésychasme, dans la ligne tracée par saint Jean Climaque et par saint Syméon le Nouveau Théologien. Il s'établit ensuite au Mont-Athos et y développa une forme modérée d'hésychasme qui fit de l'Athos l'une des sources de l'influence hésychaste. Devant les incessantes attaques des Turcs ottomans, il s'enfuit vers la mer Noire et, vers 1325, il fonda, au mont Paroria, un monastère dont l'influence rayonna sur les Balkans.
Sa doctrine hésychaste se trouve dans ses Cent trente-sept chapitres ou méditations spirituelles. Elle contribua à la diffusion de l'hésychasme en Europe comme dans le monde byzantin. Par la prière, l'hésychaste aspire à la plus haute forme de la communion avec Dieu, sous la forme d'une vision de la Divine Lumière, cette «Énergie Incréée», semblable à celle de la Transfiguration. Pour y parvenir, l'adepte doit passer par une phase d'intense concentration, tout en contrôlant sa respiration et en répétant sans cesse la Prière de Jésus. La justification théologique de la doctrine de saint Grégoire le Sinaïte fut établie par son contemporain, saint Grégoire Palamas.
Cinq œuvres de saint Grégoire sont parvenues jusqu'à nous :
  • Les 137 chapitres
  • 7 chapitres 
  • 10 chapitres
  • 15 chapitres
  • 7 chapitres
(résumé emprunté à livres-mystiques.com/partieTEXTES/Philocalie/table.html et orthodoxie.centerblog.net/1393787-Saint-Gregoire-le-Sinaite)