gregoire le sinaiteIl nous faut parler également de la nourriture. Une livre de pain suffit à quiconque mène le combat pour l'hésykhia. Boire deux verres de vin pur et trois d'eau, se nourrir des aliments qu'on a, non ceux que la nature recherche en son désir, mais user sobrement de tout ce que donne la providence. C'est une science excellente et concise pour ceux qui veulent mener rigoureusement leur vie : observer les trois oeuvres qui contiennent les vertus — je veux dire le jeûne, la veille et la prière — et qui assurent à tous le soutien le plus solide.
saint Grégoire le Sinaïte : 137 chapitres ou méditations spirituelles (1/102)