Иоанн ЛествичникAprès les Méditations spirituelles de saint Grégoire le Sinaïte, et avec un retour en arrière de six siècles, nous proposons L'Échelle sainte — l'ouvrage principal d'un autre Sinaïte qui a eu une forte influence sur saint Grégoire : saint Jean Climaque.
Au printemps 2006, nous avions déjà proposé cinquante sentences extraites de l'Échelle.

L'ouvrage est divisé en 30 «degrés» (chapitres) comportant chacun entre 6 et 186 instructions (plus de 1 200 en tout) :
— degrés 1–4 : renoncement au monde et obéissance à un père spirituel ;
— degrés 5–7 : pénitence et affliction comme voies de la véritable joie ;
— degrés 8–17 : lutte contre les vices et acquisition des vertus ;
— degrés 18–26 : fuite des pièges de l'ascèse (paresse, orgueil, pusillanimité) ;
— degrés 27–29 : atteinte de l’hésychia (paix de l'âme) et de l’apatheia (impassibilité).

Né à Constantinople entre 580-680, moine à vingt ans au monastère Sainte-Catherine du Sinaï (Égypte), ermite durant quarante ans (à Tholas, situé à cinq milles du grand Monastère du Sinaï), puis élu à un âge avancé supérieur du monastère Sainte-Catherine du Sinaï, Jean se retire ensuite à nouveau dans la solitude et meurt entre 650 et 680.
Pour une biographie plus complète en français, on peut renvoyer à cette page : calendrier.egliseorthodoxe.com.