À notre arrivée l'archimandrite Prochore, supérieur du monastère (tenant une crosse à droite), et les moines accueillent notre évêque (à gauche) :
2773 Kiev Kitai-p©2010

Il y a cinq ans, les reliques de saint Théophile se trouvaient dans l'église principale — de la Sainte-Trinité, utilisée alors comme église paroissiale depuis sa réouverture en 1990. Aujourd'hui, cette église a été «rendue» au monastère, et les reliques ont été transportées le 24 février 2009 (photos) dans une autre église — l'église des Douze-Apôtres — complètement rénovée intérieurement.
Les reliques de saint Théophile aujourd'hui et hier :
2797 Kiev Kitai-p©2010
3657 Kiev Kitai-p©2005 2785 Kiev Kitai-p©2010
En bas : les reliques en 2005, sans les reliques en 2010, dans l'église de la Sainte-Trinité.

Nous aurions aimé visiter les grottes où vivaient certains moines au XIXe s. (Grottes Zverinetsije) mais nous n'avons pu rester longtemps, malheureusement, dans ce monastère, qui comme tous les monastères russes a souffert pendant la période soviétique : en 1920 les moines en sont chassés; en 1930 toutes ses églises sont fermées; en 1990 l'église de la Trinité est réouverte; en 1993, le monastère est réouvert comme skit de la Laure de Kiev; en 1996, le monastère devient indépendant. Malgré les temps nouveaux, le monastère est en conflit et en procès avec la ville de Kiev (dont le maire actue est adepte d'une secte), et les moines sont de nouveau menacés d'expulsion.