2013-02-23 10.47.17
C'était hier, samedi, jour de nettoyage.
J'aime bien papa Julian. Hier, on parlait de la mort et, à brûle-pourpoint, il se mit à me déclamer des vers en russe.

Но вспомните: и вы, заразу источая,
Вы трупом ляжете гнилым,
Вы, солнце глаз моих, звезда моя живая,
Вы, лучезарный серафим.

La poésie est très présente dans la culture russe. Tout Russe peut ainsi vous réciter de longs poèmes sur n'importe quel thème. Ce qui a depuis longtemps disparu de la culture française.
La traduction de ces vers est :

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
À cette horrible infection,
Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

On aura reconnu un de nos poètes nationaux (français, j'entends). Je n'aurais pas imaginé Beaudelaire illustrant des propos monastiques...
Ce poème, que j'avais complètement oublié, m'a bien fait rire, en fait. J'imaginais un jeune homme lisant ces doux vers à sa bien-aimée... une démarche conduisant directement à la vocation monastique.