« Un jour peut-être, il n'y aura plus personne pour sonner les carillons des monastères... »

C'était la conclusion d'un reportage français sur le Mont-Athos de 1963 :
player.ina.fr/player/embed...

Père Pavlos, un moine grec de 80 ans (en 1963), parlant français.

Heureusement, aujourd'hui, tout a bien changé au Mont-Athos.
source : athosweblog.com