Lestvitsa

Leur charité les uns pour les autres était admirable; car, s’il arrivait à l’un d’eux de faire quelque faute ou quelque manquement, les autres allaient le trouver pour lui demander avec instance de se décharger sur eux du soin et de la peine de rendre compte au supérieur de cette faiblesse, et d’en recevoir la réprimande et la punition. De là il arrivait que l’abbé connaissait quels étaient les sentiments de charité qui régnaient dans les cœurs de ses moines, et que, ne pouvant pas ignorer que le coupable n’était pas parmi ceux qui se présentaient devant lui, il les reprenait avec moins de sévérité et les punissait avec moins de rigueur; souvent même il ne se mettait point en peine de chercher à connaître quel était celui qui avait fait la faute.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
(«De la bienheureuse et toujours louable obéissance»  О блаженном и приснопамятном послушании.)