Lestvitsa

Histoire de saint Ménas
C
omme Dieu, par une grâce insigne, ne voulut pas me priver du secours des prières d’un saint père qui était dans ce monastère, Il l’appela à Lui sept jours avant mon départ. Ce saint homme s’appelait Ménas. Il avait passé cinquante-neuf ans dans cette maison, et avait successivement exercé toutes les charges qui y étaient établies ; il était alors le premier, après l’abbé. Or le troisième jour après sa mort, tandis que nous célébrions ses funérailles et que nous faisions les prières accoutumées, le lieu où était son saint corps se trouva tout-à-coup parfumé d’une douce et suave odeur. L’abbé, qui était présent, nous ordonna d’ouvrir le cercueil, et nous vîmes tous que, de ses pieds vénérables, il sortait comme deux sources d’une huile odoriférante. Alors cet excellent maître dans les voies religieuses nous adressa ces paroles : «Vous êtes tous témoins, nous dit-il, de ce miracle; mais sachez que ses travaux et ses sueurs ont été un parfum délicieux et agréable à Dieu.»

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
(«De la bienheureuse et toujours louable obéissance»  О блаженном и приснопамятном послушании.)