Lestvitsa

Ainsi, quoique nous ne soyons pas en présence de notre supérieur, si, par une vive représentation, nous nous le figurons au milieu de nous, l'image de sa présence ne contribuera pas peu à nous faire éviter avec soin tout ce que nous savons devoir lui déplaire dans nos entretiens, nos conversations, notre repos, notre nourriture et dans toute autre chose; et, en nous conduisant de cette manière, nous pratiquerons une véritable obéissance. Au reste, les véritables et sincères disciples regardent l’absence de leur maître comme un malheur réel, et s’en affligent, tandis que les mauvais s’en réjouissent.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
(«De la bienheureuse et toujours louable obéissance»  О блаженном и приснопамятном послушании.)