Lestvitsa

Un homme plein de prudence, de sagesse, et d'une profonde érudition me proposa un jour cette question grave, importante et difficile : « Quel est, me dit-il, le péché que vous croyez le plus grand et le plus énorme après l'homicide et l'apostasie ? » Je lui répondis que je pensais que c'était l'hérésie. «Mais, répliqua-t-il, si l'hérésie est le plus grand péché après l'homicide et l'apostasie, comment se fait-il que l'Église admette à la participation des saints mystères les hérétiques, aussitôt qu'ils ont abjuré et anathématisé sincèrement leurs erreurs, et que conformément à la tradition apostolique, elle éloigne de la Table eucharistique, pendant des années entières, ceux qui ont eu le malheur de tomber dans la fornication, quoiqu'ils aient confessé leur péché, qu'ils s'en soient corrigés, et qu'ils en fassent une sincère pénitence ?» Cette répartie inattendue me surprit si fort que je ne sus qu'y répondre ; et la question demeura indécise.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte

«De la Chasteté incorruptible que des hommes corruptibles par leur nature acquièrent par des travaux et des sueurs» (О нетленной чистоте и целомудрии, которое тленные приобретают трудами и потами)