œuvre du Norvégien Fredrik Raddum (2017)