Au monastère de Diveïevo — où se trouvent aujourd'hui les reliques de saint Séraphim de Sarov — il y a 22 moniales responsables de l'oustav qui se répartissent les divers offices quotidiens (dans les années 1990, il n'y en avait qu'une) !
Aujourd'hui l'obédience s'est « enrichie » d'une nouveauté : le contrôle de la sono. Il faut mettre en marche le micro du lecteur et celui du prêtre avant l'office. Si tous les fidèles ne peuvent prendre place dans l'église, il faut brancher la sono à l'extérieur. Si pendant la lecture de l'acathiste, il y a des prêtres invités, il faut veiller à ce que chacun d'entre eux ait son micro, etc.
Je me demandais comment on faisait avant...

Il est vrai qu'aujourd'hui, chaque député de l'Assemblée nationale a un micro, pourtant lors des conciles œcuméniques, 318 Pères siégeaient sans micros au Ier concile (en 325), 367 au VIIe et dernier concile (en 787)...

Pour en savoir plus sur le sujet :
monasterium.ru/monashestvo/poslushaniya/poslushanie-ustavshchitsy/