Lestvitsa

Celui qui se sent troublé et fatigué par le démon du blasphème et qui désire en être délivré, qu'il commence par se bien convaincre que ce n'est pas de son cœur que naissent et s'élèvent ces pensées ténébreuses, mais du démon même, qui, en montrant autrefois à Jésus-Christ tous les royaumes du monde, eut l'insolence de dire au divin Sauveur : Je Te donnerai toutes ces choses, si en Te prosternant, Tu m'adores (Mt 4, 9). Nous devons donc mépriser ses attaques, les fouler aux pieds, n'y faire aucun attention et nous contenter de lui répondre avec notre Seigneur : Retire-toi, Satan; car il est écrit : Vous adorerez le Seigneur votre Dieu, et vous ne servirez que Lui seul (Mt 4, 10). Quant à tes paroles et aux efforts que tu fais pour m'ébranler, tout retombera sur toi; oui, infâme, c'est sur ta tête que tomberont, et dans le temps présent et dans l'éternité, les blasphèmes que tu veux m'inspirer.

saint Jean Climaque : L'Échelle sainte
«Des inexplicables pensées de blasphème»
(О неизъяснимых хульных помыслах/ XXIII [39-54])