moinillon au quotidien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 2 novembre 2017

fête de saint Gabriel

Vidéo : Мироточивая икона св. Гавриила (Ургебадзе) в Киеве


Icône de saint Gabriel de Géorgie que l'on fête aujourd'hui.

Vidéo : Преподобный Гавриил (Ургебадзе)

dimanche 15 janvier 2017

homélie pour le dimanche précédant la Théophanie

Слово Святого Праведного Иоанна Кронштадтского (†1908 г.)
в неделю пред Просвещением


Lire la suite...

mercredi 11 janvier 2017

un moine célèbre de l'Athos

Vidéo : Монах (2017) Фильм Аркадия Мамонтова

Saint Silouane.
En russe.
Proposé par Nicolas M.

jeudi 4 février 2016

canonisation

saint Théophile de Kiev saint
Le concile de l'Église russe qui s'est achevé hier, a décidé de canoniser (parmi d'autres) deux saints locaux de l'Église d'Ukraine : le bienheureux saint Théophile de Kiev et le saint métropolite Philarète de Kiev, deux saints contemporains qui se sont rencontrés plusieurs fois dans des conditions parfois anecdotiques (cf. la vie de saint Théophile, en français).
Deux saints que j'admire particulièrement, et dont j'ai parlé par le passé.

mercredi 28 octobre 2015

saint Athanase

Nous fêtons aujourd'hui saint Athanase de Kovrov, confesseur de Russie (†1962), qui participa à la rédaction de l'office de Tous les saints de la Terre russe.
A ce propos, il y a quelque temps (le 13 juillet dernier), le Saint Synode de l'Église russe (journal n°48) a approuvé les modifications proposées pour cet office, en russe bien sûr. En français, cela ne change pas grand-chose, en russe, en revanche, le tropaire des saints, par exemple, a subi quelque changement :

Я́коже плод кра́сный Твоего́ спаси́тельнаго се́яния,/
земля́ Русская прино́сит Ти, Го́споди, вся святы́я, в той просия́вшия./
Тех моли́твами в ми́ре глубо́це/
Це́рковь и страну́ на́шу Богоро́дицею соблюди́, Многоми́лостиве.


Dans tout l'office, le mot Российская a été remplacé par Русская.
En russe, le premier mot signifie « qui est de Russie » (un Allemand, par exemple), alors que le second terme signifie « russe » (un Allemand de Russie ne peut pas être russe). Le russe distingue aussi germanskij (relatif à l'Allemagne) et nemets (Allemand). En français, on distingue bien finlandais (relatif à la Finlande) et finnois (autochtone de la Finlande).

J'en parle, car notre skite est consacré à Tous les Saints de Russie.
Saint Athanase prie, pour nous !

Téléchargement de la nouvelle version de l'office : patriarchia.ru/data/2015/07/15/1235845023/sluzhba_rus_svyatyh.docx

Lire la suite...

jeudi 7 mai 2015

saint Gabriel au monastère de Samtavro

Vidéo : Saint Gabriel. Samtavro Convent, 1994


Couvent de Samtovro (Géorgie), 1994. On voit le bienheureux et saint Gabriel un an avant sa dormition.
Un ouvrage doit bientôt paraître bientôt en français sur ce saint fol-en-Christ remarquable.

lundi 26 janvier 2015

saint Hilaire

À l'occasion de la fête, aujourd'hui, de saint Hilaire de Poitiers, patron de notre village de Saint-Hilaire-le-Grand, voir le billet sur le baptistère de saint Hilaire et surtout les commentaires très intéressants qui l’illustrent, ici :
moinillon.net/post/2011/01/26/baptistere-de-saint-Hilaire

TROPAIRE DE SAINT HILAIRE - ton 4

Saint Père et Hiérarque Hilaire, la vérité de tes œuvres t'a révélé à ton troupeau, modèle de foi, image de douceur et maître de tempérance; C'est pourquoi par ton humilité, tu as été élevé, par ta pauvreté tu es devenu riche, prie le Christ Dieu de sauver nos âmes.

KONDAKION DE SAINT HILAIRE - ton 3

Excellent docteur de la foi, lumière de la Sainte Église du Christ, comme Lui tu donnes ta vie pour tes brebis, saint évêque Hilaire, intercède pour nous auprès du Dieu unique en trois personnes pour qu'il garde Son ÉgliseEglise dans la paix.

Lire la suite...

dimanche 26 janvier 2014

saint Hilaire

TROPAIRE DE SAINT HILAIRE - ton 4

Saint Père et Hiérarque Hilaire, la vérité de tes œuvres t'a révélé à ton troupeau, modèle de foi, image de douceur et maître de tempérance; C'est pourquoi par ton humilité, tu as été élevé, par ta pauvreté tu es devenu riche, prie le Christ Dieu de sauver nos âmes.

KONDAKION DE SAINT HILAIRE - ton 3

Excellent docteur de la foi, lumière de la Sainte Église du Christ, comme Lui tu donnes ta vie pour tes brebis, saint évêque Hilaire, intercède pour nous auprès du Dieu unique en trois personnes pour qu'il garde Son ÉgliseEglise dans la paix.

Lire la suite...

dimanche 29 septembre 2013

adieux à saint Corbinien

2013-09-29 11.09.13 Corbinian
Saint Corbinien (†731) est le premier évêque de Munich, ou plutôt de Freising puisque la ville de Munich n'existait pas encore au VIIIe siècle. Ses reliques se trouvent dans la cathédrale de Freising. On les avait déjà vénérées il y a quelques années.

Lire la suite...

samedi 29 juin 2013

saint Jean de Changhaï

vidéo : СВЯТИТЕЛЬ ИОАНН ШАНХАЙСКИЙ И САН ФРАНЦИССКИЙ ЧУДОТВОРЕЦ


Canonisation. En russe, 1 h 10 mn.

dimanche 2 décembre 2012

saint Philaret de Moscou

A l'occasion du 145e anniversaire du décès du métropolite Philarète de Moscou que l'on fête donc aujourd'hui, je reposte un billet daté de 2005 (déjà !) sur l'invention émouvante des reliques de ce saint. Je rappelle que l'office des Vigiles à saint Philarète (en slavon) se trouve à cette page.

Les reliques de saint Philarète ont été retrouvées il y a quelques années sur le territoire de la laure de la Trinité-Saint-Serge près de Moscou. Il avait été enterré au XIXe siècle (en 1867) dans l'église Saint-Philarète, avec le saint évêque Innokentij et l'archimandrite Antonij (Medvedev), son confesseur. On sait que l'église a été rasée dans les années 1939-1940. En 1994, une commission d'archéologues a commencé, avec la bénédiction du patriarche Alexis et de l'abbé de la Laure — l'archimandrite Théoctiste (aujourd'hui évêque) —, à creuser sous l'asphalte.
A plus de 2 mètres ont été découverts les corps des trois saints hommes (tous canonisés aujourd'hui). Saint Philarète a été retrouvé décapité, la tête étant intacte avec la peau et les cheveux roux, les yeux ouverts comme regardant les hommes venus « déranger » leur repos. Des témoignages concordants affirment que l'homme qui a décapité le saint a été lui-même décapité le jour même par un train !
reliques st Philarete de Moscou
Crédit photo : S. Vlassov - patriarchia.ru ©


Le podcast est l'enregistrement du témoignage de Serge A. Beljaev, archéologue orthodoxe qui a participé à la recherche des reliques des saints, donné à RADIO-RADONEZH.

Podcast

jeudi 9 février 2012

Alexandre Schmorell

par petitpepinot

mercredi 30 mars 2011

saint Alexis homme de Dieu

Où il est dit que saint Alexis «homme de Dieu», dont c'est aujourd'hui la fête, doit être appelé «prepodobnyj» et non «svjatyj pravednyj». On sait, en effet, qu'il y a plusieurs catégories de saints et qu'il convient d'indiquer cette catégorie quand on les nomme — en particulier lors de la lecture des canons des Matines. «Saint apôtre André, prie Dieu pour nous» ou saint hiérarque, saint martyr, etc.
Les moines sont appelés en russe «prepodobnyj» (très ressemblant — à Dieu) et bien que saint Alexis ne soit pas un moine, c'est ainsi qu'il doit être nommé et non «svjatyj pravednyj» qui est utilisé pour les non-moines comme saint Jean de Cronstadt, saint Philarète le Miséricordieux.

Pour ce qui concerne les équivalents en français, je donne ma langue au chat...

Lire la suite...

lundi 8 novembre 2010

saint Dimitri

Nous fêtons aujourd'hui le mégalomartyr Dimitri de Thessalonique.
L'année dernière  nous avons reçu un coton imbibé de myrrhon provenant des reliques du saint. D'ailleurs, ce coton embaume jusqu'à aujourd'hui. Mais je suis surpris de lire dans la version russe de wikipedia :

«В древности истечение мира было очень обильным — Никита Хониат описывает, как норманны, захватившие в 1185 году Салоники, кощунственно набирали миро в кастрюли, жарили на нём рыбу и мазали им обувь.[13] Хоть мироточение мощей в настоящее время прекратилось, раку святого открывают на вечерни в канун дня памяти святого и раздают верующим вату, пропитанную ароматной жидкостью, не отождествляемой с тем миром, о котором в XIV веке писал Димитрий Хризолог.[4][14]»

Ce qui signifie que beaucoup de myrrhon s'écoulait autrefois des reliques, mais aujourd'hui l'on distribue aux fidèles lors des vêpres de la fête du saint des cotons imbibés d'un liquide parfumé qui n'a pas de rapport avec le myrrhon dont parlait Dimitri Chrysologue au XIVe s. ! Comment ce coton pourrait-il embaumer après un an s'il n'était pas miraculeusement parfumé ?

Nous avons aussi une parcelle des reliques de ce grand saint.

Thessalonique : les reliques de saint Dimitri (vidéo)


Thessalonique : les reliques de saint Dimitri

Lire la suite...

mercredi 27 octobre 2010

une famille de 70 enfants

обитель милосердия
Cliquer pour accéder à la vidéo (et autres vidéos - choisir l'encodage windows cyrillique)
Récemment, nous avons reçu une demande du Père Nicolas Sremski, responsable de la canonisation des saints de la région d'Orenbourg. Il désirait une reproduction de l'icône du néomartyr Alexandre (Schmorell) qui est né à Orenbourg. Comme nous ne possédons toujours pas d'icône (ô désespoir!), je lui ai envoyé celle de P. Drozdowski qui figure dans la colonne droite de ce blog (on remarquera que le nimbe n'est pas tracé : en attendant, sans doute, la canonisation officielle...).
Je me suis donc un peu intéressé à ce prêtre (l'internet ouvre toutes les portes), et j'ai découvert qu'il faisait des choses remarquables.
Il y a à peu près 20 ans, l'archiprêtre Nicolas Sremski a fondé avec son épouse la maison de la Miséricorde (обитель милосердия) à Saraktach, "près" d'Orenbourg, en Russie. Et est devenu père de 70 enfants (de 2 à 22 ans), dont 25 figurent sur son passeport (une loi est ensuite passée limitant l'adoption à sept enfants...), les autres sont sous sa tutelle.
Mais ce n'est pas tout : il a su mettre en place une école orthodoxe, un petit séminaire, une maison de vieux et une communauté de sœurs qui s'occupent de ce petit monde !
CHAPEAU !

vendredi 30 avril 2010

saint Justin Popovitch

justin popovich
Lors de la réunion d'hier, l'assemblée des évêques de l'Église orthodoxe serbe a unanimement décidé d'inclure dans les diptyques de l'Église orthodoxe l'archimandrite Justin Popovitch (Popovic 1894-1979), le père spirituel du monastère de Tchelié.

Saint Justin de Tchelié, décédé le jour de l'Annonciation (25/03-7/04)  sera commémoré le 1er juin (14 juin du calendrier civil).

Saint Justin,
prie Dieu pour nous !

dimanche 28 février 2010

à la recherche des martyrs de la Rose Blanche

La semaine dernière (le 22 février) c'était le 67e anniversaire de l'exécution des trois premiers jeunes étudiants de la Rose Blanche.
J'ai fait un détour pour me rendre au cimetière Am Perlacher Forst où sont enterrés Hans et Sophie Scholl et Christoph Probst — victimes du premier procès d'une part, et Alexandre Schmorell victime du deuxième (avec Willi Graf et Kurt Huber). Ce cimetière est situé entre la tristement célèbre prison Stadelheim où séjournèrent, puis furent guillotinés la plupart des membres de ce mouvement d'opposition au nazisme, et la cathédrale orthodoxe russe de Munich providentiellement aménagée dans les années 1990 de l'autre côté du cimetière (voir carte dans la suite du billet).

tombe des Scholl et de Probst


« Vous êtes morts pour votre foi chrétienne ...»
Toutes proches de l'entrée du cimetière (côté de la cathédrale russe), les tombes de Hans et Sophie Scholl et de Christoph Probst sont couvertes de gerbes de fleurs, à l'occasion de l'anniversaire de leur martyre. Christoph Probst avait demandé à être baptisé catholique dans la prison avant sa mort et son nom — avec celui des autres martyrs catholiques — est entré dans les diptyques de l'Église catholique. Les Scholl étaient protestants (mais ils avaient demandé qu'un prêtre catholique les visite avant leur exécution, ce qui leur fut refusé), ils n'ont donc pas été canonisés, mais ils ont reçu une gloire civile posthume plus importante que tous les autres martyrs chrétiens de cette époque.

tombe des Scholl et de Probst jusqu'à A. Schmorell


Il faut moins d'une minute pour atteindre la tombe d'Alexandre Schmorell, où reposent également son père et sa belle-mère. Alexandre était orthodoxe, russe par sa mère, il a été canonisé par l'Église russe HF de façon locale et est commémoré le 13 juillet — date de son décès.
La vidéo suivante (dans la suite du billet) montre — de façon un peu floue — que la cathédrale russe est toute proche (300 m à vol de colombe).

Lire la suite...

jeudi 31 décembre 2009

canon pas canon

Symeon Verh canon
Pour la première fois, nous avons célébré aujourd'hui (avec saint Sébastien) la mémoire de saint Syméon de Verkhoturye (XVIIe s.) qui fut canonisé ce jour.
Les Ménées anciennes ne comportent pas d'office qui lui soit consacré, mais un office en slavon lui a été composé il y a quelques années et a été inclus dans le complément des Ménées éditées par le monastère Sretenski de Moscou.
Il y a souvent une grande différence de qualité entre les offices composés dans les temps passés et les offices contemporains. Si les offices anciens étaient plutôt synthétiques (peu de mots exprimaient l'essentiel), les offices d'aujourd'hui sont plutôt «analytiques». Les tropaires du canon des matines comportent généralement trois-quatre lignes dans cette édition, ceux du canon de l'office à saint Syméon en comportent jusqu'à une vingtaine (voir image ci-dessus). Il en est de même pour les stichères des laudes.
Dans la suite du billet : vidéo de la fête en Sibérie — patrie de saint Syméon.

Lire la suite...

lundi 30 novembre 2009

saint Grégoire de Néocésarée

Nous fêtons aujourd'hui saint Grégoire de Néocésarée (IIIe s.).
En lisant (ou plutôt : relisant) sa Vie lors du repas, je remarque que c'est «par correspondance» qu'il a été ordonné évêque contre son gré par l'évêque Fedim. Il s'était isolé dans le désert, et comme l'évêque Fedim d'Amasie ne pouvait pas parcourir trois jours durant la distance séparant Amasie du désert, celui-ci s'adressa directement à Dieu et le consacra ainsi évêque de Néocésarée !

Un autre moment de sa vie : à la différence de ses camarades païens, il ne se livrait pas aux passions déréglées de son temps, car il était chrétien.
Que le Seigneur protège notre jeunesse chrétienne, par les prières de ce saint homme !

samedi 7 novembre 2009

saint Gabriel l'Athonite, thaumaturge d'Odessa

Gavriil odesskij
Petit miracle.
Récemment, notre abbé ramenait de Terre sainte des reliques : celles de saint Gabriel l'Athonite, thaumaturge d'Odessa. La semaine dernière, en visite pastorale dans le Nord du pays, il recevait tout à fait «par hasard» une icône de ce même saint. Les reliques ont donc été placées dans l'icône.
Mais il n'y a pas de hasard : saint Gabriel fut l'higoumène du skite russe du Prophète-Élie au Mont-Athos : un skite — ressemblant plus à un monastère qu'à un skite par ses dimensions — qui fut longtemps sous la juridiction de l'Église russe hors frontières.

Saint Gabriel (son nom de baptême était Georges) est né en 1849 dans le gouvernement de Kiev. Orphelin à 12 ans, le jeune homme devint ensuite novice à la Pustyn' de Saint-Théophane de Kiev. En 1867, il obtient l'autorisation d'effectuer un pèlerinage en Terre sainte ; l'année suivante au Mont-Athos où il reste. En 1869, à l'âge de 20 ans, il devient moine au skite russe du Prophète-Élie et reçoit le nom de Gabriel en l'honneur du saint Archange. En 1874, il est ordonné diacre, deux ans plus tard — prêtre. Il devient économe et trésorier du skite, supérieur de la dépendance du skite à Constantinople. En 1887, il devient l'abbé du skite. En 1891, il est fait archimandrite par le patriarche de Constantinople. En 1893, il se rend en Russie avec des icônes du skite afin de recueillir des dons pour la construction de la nouvelle église cathédrale. Dans les années 1894-1896, il fait construire à Odessa une grande église et une hôtellerie pour les pèlerins se dirigeant vers la Sainte Montagne. C'est aussi en 1894 que débute la construction de nouveaux bâtiments pour les moines du skite du Prophte-Élie sur l'Athos : elle durera quatre ans. En 1899 débute la construction de la cathédrale. Mais en 1901, saint Gabriel est envoyé en Russie pour les affaires des dépendances du skite à Odessa, Taganrog, Novonikolaievsk, et y décède le 19 octobre (1er novembre). Ses reliques furent alors transportées à Odessa dans la cathédrale. Les reliques furent découvertes incorrompues le 9 (22) juillet 1994 et placées dans la cathédrale même. La canonisation du saint eut lieu la même année. À Odessa, iI est fêté le 22 juillet.
Une hymne acathiste en slavon lui a été composée.

Lire la suite...

- page 1 de 2